· 

Osez la mini-jupe !

Avec les beaux jours, la mini-jupe est remise au goût du jour. Si vous l’évitez soigneusement pour rester discrète sachez pour autant qu’il est tout à fait possible de la porter sans aucune vulgarité (et il serait bien dommage de s’en priver !). Voici quelques astuces pour mieux pouvoir l’assumer.

porter la minijupe, oser la mini jupe, minijupe, choisir sa minijupe

Comment choisir sa mini-jupe ?

Si la mini-jupe est courte, comme son nom l'indique, elle peut prendre plusieurs formes pour s'adapter à toutes les morphologies. 

 

La mini-jupe trapèze ou patineuse : elle est parfaite pour les silhouettes en V, en H, en I ou en 8. Elle affine la taille (surtout portée taille haute). Si sa forme évasée, dissimule les hanches et la culotte de cheval, faites cependant attention à la matière, préférez-la fluide plutôt que rigide pour ne pas rajouter de volume à votre silhouette (sauf si c’est ce que vous souhaitez).

Vous pouvez l’associer sans soucis avec un pull, un chemisier ou encore un tee-shirt.

 

La mini-jupe en jean : souvent rigide, la mini-jupe en jean ne doit pas être trop courte : au minimum 5 cm en-dessous des fesses. Évitez les modèles comportant des ornements tels que les strass, les clous, les paillettes…C’est un modèle qui doit être choisi sans artifices. Selon sa forme: trapèze, droite ou patineuse, elle conviendra à toutes les silhouettes.

Vous pouvez l’associer avec un chemisier et des teintes comme le blanc, le crème ou le bleu ciel. Pour un look plus casual, elle se mariera très bien avec un tee-shirt et des baskets.

 

La mini-jupe droite : c’est un modèle classique, qui se porte plutôt mi-cuisses. Elle convient bien aux silhouettes aux jambes fines comme la silhouette en I ou la silhouette en V.

Préférez une taille normale ou haute pour ce modèle et surtout portez la avec un haut ample afin de contredire le côté trop serré de cette pièce. C’est en mélangeant les coupes qu’on crée de l’harmonie !

Bien sur, on évite les escarpins avec cette pièce est on mise sur de belles chaussures plates: derbies, sandalettes, mocassins … Tout est permis !

 

La mini-jupe en élasthanne bien moulante : Peut-être en avez-vous déjà fait l’expérience, c’est un modèle qui « remonte » à chaque pas et qui vous oblige à tirer dessus en permanence. Rien de pire comme sensation.  On a déjà vu mieux en matière de confort et d’élégance, donc celle la on s’en passera !

 

Qui dit mini-jupe, dit mille et une possibilités de looks ! Amusez-vous ! 

 

porter la minijupe, oser la mini jupe, minijupe, choisir sa minijupe

Quelques précautions à prendre

 

Concernant les associations : la mini jupe se porte avec de beaux basiques et des chaussures plates !

En fait, ce qu’il convient d’éviter avec la mini-jupe (et ce peut importe l’âge), ce sont les associations avec des pièces sexy par définition comme la dentelle, les talons hauts, le cache-cœur, l’imprimé léopard, les décolletés pigeonnants, etc.

 

Concernant l’âge : en toute sincérité et sans langue de bois, la mini-jupe passée 35 ans est plus risquée qu’à 20. Mais tout est possible : on peut jouer sur un collant opaque ou sur une pièce longue portée par dessus comme un kimono par exemple. Dans tous les cas, on la choisit dans une longueur allant de la mi-cuisse aux genoux et on prend soin d’éviter la jupe patineuse ou la plissée un peu trop lolita et la mini-jupe déchirée qui exprime un “je suis encore jeune malgré tout”.

 

Concernant la taille : il faut également prendre en compte sa morphologie, les femmes ayant de jolies jambes plutôt fines auront plus de facilité à la porter. Les femmes plus rondes peuvent la porter à condition de la choisir mi cuisse, plutôt évasée et portée avec un haut ample et aérien.

 

Concernant les occasions : dans certains métiers, les préjugés ont la vie dure et malheureusement la mini-jupe n’est pas tolérée partout. Si vous êtes vendeuse dans une boutique branchée elle sera plus simple à porter que si vous travaillez dans un bureau…

 

mini jupe, relooking mini jupe, oser la mini jupe, mini jupe look, tendances mini jupe

Se débarrasser des freins qui vous empêchent de porter la mini-jupe

 

La création de la mini-jupe remonte aux années 60 quand Mary Quant, une styliste anglaise propose cette nouvelle forme destinée à libérer les femmes. Les gambettes se dévoilent et les looks ultra-désirables se multiplient. 

 

Libérer les femmes oui. Pourtant encore aujourd’hui beaucoup d’entre nous évitent d’en porter par peur du regard des autres ou par crainte d’exposer au grand jour ses complexes (parfois réels, parfois imaginaires). La première chose à faire est de vivre pour vous et de vous libérer du regard des autres. Pour y parvenir il est important de se ré-approprier son corps et de prendre confiance en soi. Si vous n’êtes pas encore à l’étape « j’affiche ma pilosité sans me préoccuper du regard des autres », vous pouvez tout de même faire un pas en avant. Le sport, la danse, le théâtre, sont d’excellents moyens de prendre confiance en vous. Sachez que je peux aussi vous accompagner en ce sens via des séances de coaching en face à face ou par vidéoconférence pour enfin vous libérer ! 

Cet article vous a plu ?

Écrire commentaire

Commentaires: 0